Quelles formations pour les Dircom ?

Afin de mieux connaitre les parcours scolaires des Directeurs Communication des grandes entreprises Françaises, Wiztopic donne la parole à Karine Berthelot-Guiet, Directrice du CELSA Paris-Sorbonne.

Comment expliquez-vous que le CELSA soit l’une des premières formations d’où sont issus les Dircom ?

Le CELSA Paris-Sorbonne forme à haut niveau aux enjeux et métiers de la communication depuis 60 ans. Ses diplômés ont toujours bénéficié de formations qui allient la réflexion universitaire sur les transformations de la communication et la réflexion professionnelle sur les pratiques et les stratégies. Le concept unique de grande école publique au sein d’une grande université, d’une école des hautes études en sciences de l’information et de la communication explique sans doute la forte présence du CELSA dans la formation initiale des Dircom.

Quelles sont les évolutions pédagogiques actuelles pour continuer à former les futurs Directeurs de la communication ?

Le CELSA Paris-Sorbonne fait constamment évoluer ses programmes. La réflexion est annuelle pour permettre aux futurs diplômés à la fois d’être totalement pertinents sur les nouvelles pratiques professionnelles et leurs fondements théoriques. Les formations de Master intègrent la question des prises de parole des différents acteurs, dont les entreprises et les institutions, dans l’espace public, notamment dans les médias numériques. Avec le risque d’opinion qui en est indissociable, la généralisation pour certaines entreprises d’une communication de crise quotidienne sur les réseaux dits sociaux, la montée en puissance des exigences sociales et éthiques, la transformation du travail, la montée d’une économie de plateformes, etc. Il s’agit plus d’apprendre à réunir les éléments préalables et à conduire une réflexion stratégique permettant l’action que de donner des recettes.

Avez-vous des conseils à donner aux étudiants ayant l’ambition de devenir Dircom ?

Devenir Dircom doit être un but que l’on se donne tôt car il faut une ambition précoce pour pouvoir évoluer vers ce poste. Au-delà d’une formation solide, il faut une culture personnelle étendue, une curiosité qui va au-delà de son champ professionnel pour être toujours à l’écoute des transformations politiques, sociales, économiques, etc. Il faut aussi se préparer à un parcours diversifié qui fera varier les postes occupés entre les entreprises, les agences, les institutions publiques ou politiques.

Comment voyez-vous évoluer le métier de Dircom ?

Le métier de Dircom a considérablement évolué. La prise en considération par de grandes entreprises du rôle stratégique de la communication conduit aujourd’hui les Dircom à faire partie des comités de direction au même titre que les autres grandes directions de l’entreprise. La reconnaissance de la fonction ne pourra que s’accentuer. La nécessité d’être formé à haut niveau avec une grande part d’analyse stratégique et une culture élargie n’en sera que plus nécessaire.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Vous aimerez sûrement
3 MIN
L'arrivée des "nouveaux médias" et l'évolution des médias traditionnels ont entraîné de nouveaux modes de fonctionnement : impératifs d'immédiateté, de transparence, de réactivité, besoin permanent d'images... Les communicants ont-ils bien pris la mesure des profonds changements qui ont affecté les médias, des nouvelles formes de diffusion de l'information ? Doivent-ils réinventer leurs stratégies de relation presse ? Et de leur côté, qu'attendent les journalistes des communicants ?
2 MIN
Jusqu’à une période récente, parler de l’entreprise était la chasse gardée de la com’. Aujourd'hui, l'employee advocacy fait partie de l'entreprise, ce qui apporte de nombreux changements.
5 MIN
Wiztopic donne la parole à Frederic Fougerat, Dircom chez Foncia dans une interview. Frédéric Fougerat fédère sur Twitter une communauté engagée, à laquelle il livre au quotidien sa vision de la communication.
Vous souhaitez en savoir plus?